Aspect robuste et cœur tendre

Ardez, Suisse

« Là-haut dans les montagnes, loin d’ici, habite un petit garçon qui vous ressemble » : c’est ainsi que commence le livre pour enfants Une cloche pour Ursli/ Jean de Sonnailles, écrit par Selina Chönz en 1945. La maison engadinoise de Ardez, (imposants murs de pierre, porte d’entrée dans le sulèr (vestibule), fenêtres en retrait, encorbellement, décorations murales de type sgraffito) immortalisée par l’artiste Alois Carigiet, s'inspire d'un modèle réel située dans la commune de Guarda, lauréate du prix Wakker pour la préservation de l’architecture traditionnelle en 1975. La même année, Ardez (Steinsberg en allemand) était choisie comme commune pilote de l’année européenne du patrimoine architectural, ce village modèle ayant restauré de façon exemplaire ses maisons engadinoises typiques.

Le restaurateur Steivan Liun Könz, fils de l’auteur de Jean des Sonnailles, a travaillé sur certains des décors caractéristiques en crépi gratté des maisons d'Ardez. Plus jeune mais jouissant déjà d’une certaine réputation, son collègue Not Vital a créé à Ardez une fondation collectionnant des gravures des 17e et 18e siècles. Elles sont conservées dans une bibliothèque rhéto-romane. Édifiée en 1642 et rehaussée en 1757, la maison « von Planta » a été rénovée en douceur en 2004/05 par Duri Vital, le frère de Not.

Ces références culturelles et historiques se retrouvent encore dans la Chasa Plazetta transformée en 2006 et nouvellement aménagée en 2012. Elle illustre la préservation exemplaire de l’architecture originale, la maison ayant été construite en 1624. Après être restée inutilisée pendant 60 ans, le bâtiment a été refait pour répondre aux besoins actuels de ses habitants, le travail de Duri Vital étant dans le droit fil de l’histoire de ce type de maison apparu aux 15e et 16e siècles.

Unique en son genre, la maison engadinoise regroupe en effet les diverses structures autrefois dissociées dans une ferme : Elle réunit sous un seul toit non seulement cuisine et chambres, grenier, étable et grange mais aussi tonnelle et cour. Entourés par les murs de pierre, ces anciens éléments extérieurs ont conservé leur fonction originale mais servent également de passages internes menant vers les entrées du bâtiment d’exploitation, lui-même intégré à la construction.

Utilisant la séparation traditionnelle entre habitation et exploitation pour mieux profiter de la lumière du jour, Vital a rétabli la liaison entre ces passages internes et l’espace extérieur en pratiquant une ouverture dans le mur massif de la grange. Les couloirs aux plafonds voûtés et dotés de portes coulissantes électriques vitrées mènent désormais à l’espace partiellement recouvert où se trouvait autrefois un palan. Et des ouvertures ont également été percées dans la paroi en bois de la grange – un apport de lumière et un élément de décoration encadrant les panoramas.

Au second étage, le sol blanc en résine époxy contribue lui aussi à la clarté des espaces tout en jouant sur le contraste entre l'ancien et le moderne. À l’opposé, Vital a conservé le plancher en bois original du sulèr qui permettait autrefois d’accéder à la grange et où l’on peut « lire » l’usure du bois. Il a suffi de le recouvrir d’une passerelle en planches de sapin.

Quant au chauffage géothermique, il trouve lui aussi son pendant dans les parties de la cuisine où le noir de fumée a été conservé, formant un contraste saisissant avec le plan de travail en acier inoxydable et les façades blanches des meubles encastrés.

USM Haller

À l’image de la conception architecturale choisie par Vital, les propriétaires Marcus Bühler et Regula Ernst ont aménagé leur domicile en combinant mobilier historique et classique.

Vendu il y a 70 ans au musée engadinois de Scuol, le buffet de la salle à manger – meuble traditionnel par excellence – a retrouvé sa place attitrée. Il voisine avec quelques sièges (« stabelles ») aux dossiers sculptés et découpés qui ont détrôné le classique tabouret à partir du 16e siècle. Le design moderne a fait son entrée au travers des sièges Le Corbusier (fauteuil LC2 et chaise LC1), des luminaires Ingo Maurer (lampe de table Birdie’s Busch) ou Poul Henningsen (lampe PH5) et le sideboard USM Haller qui lui aussi joue sur les contrastes grâce à la juxtaposition de « l’aspect industriel » des tôles d'acier et de l’ambiance rustique de l’étable et du sulèr où sont disposés les meubles. Les coloris apportent une note de douceur, la chaleur de l'orange évoquant celle du bois et le marron rappelant la couleur des poutres. Le système d’ameublement incarne aussi bien l'esprit de la construction traditionnelle que la dextérité des artisans charpentiers. À l’instar des pierres enveloppant la maison, l’enveloppe d’acier du meuble permet d’aménager librement l’intérieur. 

Aménagement de magasin USM Haller; boutique USM Haller ; vente de détail USM Haller; meuble de rangement

Meuble d'appoint USM Haller ; meuble de rangement USM Haller marron; commode ; bahut ; buffet ; 4 portes ; buffet ; meuble métallique ; rangements fermés

Particulièrement raffinée, la technique de montage de la « stabelle », inventée dans les Grisons, ne requiert aucun support  pour fixer les pieds – une solution tout aussi élégante que le système de «connecteur» des meubles USM Haller, breveté en 1965.

Un dernier coup d’œil sur le sideboard orange USM Haller et l’on repense immédiatement à la cloche d'Ursli accrochée dans son chalet.

A chacun son trésor… 

Meuble d'appoint USM Haller ; meuble de rangement USM Haller orange pur; commode ; bahut ; buffet; 6 portes; meuble métallique ; rangements fermés; espace privé; Hôtel

Credits: 

Texte: Rahel Hartmann Schweizer, Photos: Bruno Augsberger, Architect: Duri Vital

Partager ce contenu
  • Share on Google+
  • Pinterest
  • Twitter
  • Facebook
  • E-Mail

USM Newsletter

Pour tout savoir sur les dernières nouveautés et événements

Bitte überprüfen Sie die Emailadresse

Bitte treffen Sie eine Auswahl

Bitte treffen Sie eine Auswahl

J'ai lu et accepte les conditions de protection des données personnelles en vigueur.*

Die Anmeldung konnte leider nicht durchgeführt werden. Bitte prüfen Sie Ihre Internetverbindung und/oder versuchen Sie es später erneut.

Merci de vous être abonné à la newsletter USM.

Merci de vous être abonné à la newsletter USM. Pour confirmer votre inscription, veuillez cliquer sur le lien présent dans l’email que vous allez recevoir. Vous pouvez nous retrouver également sur les réseaux suivants

Fermer