«Schaudepot » Les archives publiques du musée du Design, Zurich/Toni-Areal

Zurich (CH)

« Lieu dynamique », « hybride culturel », « fabrique d’art » – Les titres des journaux saluant l’inauguration du Toni-Areal de Zurich sont bien la preuve que ce projet sortant de l'ordinaire titille l'imagination. Pendant près d’une décennie, le cabinet d’architecture EM2N a travaillé à donner une nouvelle vie à ce gigantesque complexe, auparavant une laiterie. C’est ici que s’est installé en septembre 2014 le célèbre musée du Design avec ses « archives publiques », voisinant désormais avec la Haute école zurichoise des arts et deux départements de la Haute école zurichoise de sciences appliquées.

 

Même si ce lieu autrefois réservé à la production de fromage, beurre et yaourt est aujourd'hui entièrement dédié à la créativité, les architectes zurichois ont tenu à préserver le caractère industriel de l'ensemble. Près de 5 000 personnes étudient et travaillent aujourd’hui sur ce site de plus de 100 000 m² accueillant de multiples utilisations en rapport plus ou moins direct avec le fonctionnement de l'établissement : amphithéâtres et salles de concert, scènes de répétition, ateliers, studios de cinéma et de musique, un cinéma, des cafés, ainsi qu'une centaine d’appartements.

Lieux de vie et d’apprentissage, de collections et d’expositions

C’est également sur ce site que le traditionnel musée du Design (dont le bâtiment original, dessiné dans les années 30 par les architectes Steger et Egender, est actuellement en travaux pour réhabilitation) a trouvé un nouveau domicile, le déménagement représentant une véritable révolution en termes d’organisation : pour la première fois dans les quelque 140 années d’existence du musée, il a été possible de regrouper en un seul endroit les vastes archives des collections, jusqu'alors disséminées dans toute la ville, et de les ouvrir au public. Au total, près d’un demi-million d'objets de design – parmi lesquels des sièges, des lampes et des placards, mais aussi des céramiques et des affiches – auront été acheminés avec tout le soin nécessaire vers le Toni-Areal, dans le cadre d'une opération durant neuf mois. Ils sont désormais exposés dans un magasin grande hauteur accessible aux visiteurs.

En plus de ces grandes archives, le musée dispose désormais de trois nouvelles salles d’exposition, d’une boutique et des locaux administratifs nécessaires.

Dans le droit fil du concept global élaboré par EM2N, les architectes zurichois Petra Hemmi et Serge Fayet ont supervisé et la conception des salles du musée. Concernant les aspects techniques, il a fallu tenir compte d’un grand nombre de facteurs vu la fragilité des pièces à exposer : selon leur affectation, les salles de dépôt requièrent un climat intérieur stable spécifique et un système d’éclairage réglable, la sécurité de l’entreposage des objets doit être de premier ordre les mesures de protection anti-incendie strictement appliquées.. Une bonne nouvelle : ces archives publiques uniques en leur genre resteront la première adresse pour la recherche et la communication autour du design, même si le bâtiment original du musée doit rouvrir ses portes en 2017 après rénovation.

USM présent dans les collections et dans l’aménagement – le plus beau des compliments

Les bureaux des collaborateurs sont meublés de nouveaux rayonnages USM Haller en blanc pur et bleu acier, les tables USM Haller, elle, ont été choisies en gris perle.. Les étagères USM Haller gris moyen déjà utilisées depuis quelques années dans le bâtiment d’origine sont venues équiper le bureau de la direction. Roman Aebersold, responsable Coopérations et collections, remarque avec satisfaction qu'elles « ont l'air comme neuves et fonctionnent toujours aussi bien ».Et M. Aebersold de préciser que les valeurs de longévité, de flexibilité, et d’intégrité sont autant d’arguments parlant en faveur d’USM. 

Les étagères USM Haller ont également trouvé leur place dans les archives du musée à titre d’objets de collection représentant une contribution essentielle à l’histoire du design suisse. 

Dans le cadre de l’exposition inaugurale « 100 ans de design suisse » présentée jusqu’en février 2015, on a pu découvrir, outre les meubles classiques signés Paul Schärer et Fritz Haller, des projets moins connus tels que l’armoire de bureau « Modell 500 », en bois, datant de 1964.


Les visiteurs des archives publiques du musée du Design découvriront ainsi le système d'aménagement USM dans une double fonction : comme objet d’exposition et comme objet utilisé au quotidien. Ce qui est certainement le plus beau des compliments pour un objet de design.

Partager ce contenu
  • Share on Google+
  • Pinterest
  • Twitter
  • Facebook
  • E-Mail

USM Newsletter

Pour tout savoir sur les dernières nouveautés et événements

Bitte überprüfen Sie die Emailadresse

Bitte treffen Sie eine Auswahl

Bitte treffen Sie eine Auswahl

J'ai lu et accepte les conditions de protection des données personnelles en vigueur.*

Die Anmeldung konnte leider nicht durchgeführt werden. Bitte prüfen Sie Ihre Internetverbindung und/oder versuchen Sie es später erneut.

Merci de vous être abonné à la newsletter USM.

Merci de vous être abonné à la newsletter USM. Pour confirmer votre inscription, veuillez cliquer sur le lien présent dans l’email que vous allez recevoir. Vous pouvez nous retrouver également sur les réseaux suivants

Fermer